L
ADING

Un tribunal français a rejeté vendredi une plainte d’Apple

images pinterest

JOURNALIST
GNS – INTERNATIONALE PRESSE ASSOCIATION
http://newsfeedcom.com/

Un tribunal français a rejeté vendredi une plainte d’Apple demandant l’interdiction des manifestations dans ses magasins par le groupe de campagne fiscale Attac.

Attac avait organisé un sit-in dans le magasin phare d’Apple le 2 décembre, bloquant l’accès pendant plusieurs heures pour protester contre ce qu’ils qualifiaient d ‘”évasion fiscale massive” par le géant technologique américain. Apple a déclaré que la manifestation mettait en péril la sécurité des clients et des employés et a demandé une ordonnance du tribunal interdisant aux militants de nouvelles manifestations dans ses magasins. Attac avait auparavant organisé des manifestations dans les magasins de Paris et d’Aix-en-Provence en novembre, exigeant qu’Apple paye des milliards d’euros, ce que l’UE dit devoir à l’impôt. Mais un tribunal de Paris a rejeté l’affirmation d’Apple selon laquelle il y avait un risque de “dommage imminent” causé par d’autres protestations, tant que celles-ci étaient pacifiques et ne bloquaient pas l’accès au magasin.

 

Il a noté qu’Apple n’avait signalé aucun dommage causé par la manifestation pacifique de Paris en décembre. Attac, qui a qualifié la poursuite d’atteinte au droit de manifester, a salué la décision en sa faveur. Le tribunal a reconnu la légitimité de nos actions et est allé jusqu’à dire que nous nous comportions dans l’intérêt général, a déclaré son porte-parole Raphaël Pradeau. Apple n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

En 2016, l’UE a déclaré qu’Apple devait 14,5 milliards de dollars d’arriérés de taxes après avoir négocié des accords fiscaux très favorables avec le gouvernement irlandais. Le géant de la technologie a également été critiqué à la fin de l’année dernière lorsque des documents financiers divulgués, connus sous le nom de Paradise Papers, ont montré qu’il transférait des dizaines de milliards de dollars entre les paradis fiscaux pour réduire les impôts. Le mois dernier, la société a annoncé qu’elle paierait 38 milliards de dollars (31 milliards d’euros) de bénéfices rapatriés d’outre-mer car elle stimule les investissements aux Etats-Unis. Apple, qui prétend être le plus grand contribuable américain, est également l’un des plus grands bénéficiaires d’un projet de loi d’abaissement des impôts adopté par le Congrès américain en décembre.

 

Related posts