L
ADING

La triste journée du 13 novembre 2015

JOURNALISTE
GNS – INTERNATIONALE PRESSE ASSOCIATION
https://www.facebook.com/JosephDon6
www.newsfeedcom.com
https://en-marche.fr/

Crédit Images:  nytimes.com

La triste journée du 13 novembre 2015

Aujourd’hui, nous célébrons le triste 13 novembre 2015 à Paris. Plus de 130 personnes innocentes ont été tuées et des centaines de blessés. L’attaque a laissé beaucoup de personnes touchées psychologiquement.Deux ans après les attaques terroristes sur les salle spectacles restaurant parisiennes qui ont fait 130 morts, sept personnes sont détenues en France.Les terroristes ont fait des ravages dans la capitale française le 13 novembre France.Parmi les 10 djihadistes 2015, le seul survivant est Salah Abdeslam, qui refuse de parler aux enquêteurs.L’enquête sur le bain de sang de Paris, prévue en Belgique, recoupe considérablement une enquête sur les attaques sur l’aéroport de Bruxelles et le métro quatre mois plus tard qui ont fait 32 morts. Capture d’Abdeslam en Belgique et son transfert en France en avril 2016 n’ont pas été les bienfaits espérés par les enquêteurs, puisque le petit délinquant devenu djihadiste de 28 ans a refusé de coopérer à l’enquête.

La plupart des membres de la cellule djihadiste responsables des attentats de Paris et de Bruxelles ont été tués ou arrêtés. Des demandes ont été lancées à travers l’Europe ainsi qu’en Turquie et en Afrique du Nord afin de reconstituer le réseau qui a permis aux conspirateurs d’infiltrer le flux de migrants en Europe à l’été 2015 et de planifier les attaques ordonnées par le groupe État islamique en Syrie et Irak. Trois compagnons d’Abdeslam accusés de l’avoir aidé à fuir en Belgique au lendemain des attentats de Paris et un homme accusé d’avoir fourni de faux papiers aux djihadistes sont également détenus en France. Cinq suspects sont en détention en Belgique et sont également recherchés en France. Un logisticien présumé des attentats du 13 novembre, Mohamed Bakkali, a été arrêté en Belgique et recherché en France.

***********************************************

Le président français Emmanuel Macron a fait une visite surprise jeudi soir en Arabie saoudite, affirmant qu’il voulait parler au jeune prince héritier du royaume, convaincu de l’Iran et de la guerre au Yémen.

  1. Macron a déclaré avoir pris la décision plus tôt dans la matinée de se rendre en Arabie Saoudite, en partie à cause des rebelles chiites au Yémen qui ont lancé un missile balistique sur Riyad, la capitale du royaume. Il a carrément blâmé l’Iran pour l’attaque, affirmant que tout en soutenant toujours l’accord nucléaire de Téhéran avec les puissances mondiales, un nouvel accord devait être conclu sur le programme de missiles de l’Iran.

Le missile qui a été intercepté par l’Arabie Saoudite à partir du Yémen, qui est évidemment un missile iranien, montre précisément la force de leur programme, a déclaré Macron aux journalistes lors d’une conférence de presse tenue dans une école française à Dubaï.Les médias d’Etat iraniens n’ont pas immédiatement rapporté ces remarques. Les officiels iraniens, tout en soutenant les rebelles chiites connus sous le nom de Houthis au Yémen, ont nié les armer directement.                Président Français a exprimé la condamnation de la France de l’attaque de la ville de Riyad par un missile balistique, selon un rapport publié par l’agence de presse Saudi Press Agency.

Le missile balistique lancé samedi soir a volé près de l’aéroport international de Riyad avant que les responsables saoudiens ne disent qu’ils l’ont abattu. Lundi matin, le royaume a réagi en fermant les ports terrestres, maritimes et aériens du Yémen et en avertissant l’Iran que le lancement de missiles rebelles pourrait être considéré comme un acte de guerre.

Le voyage surpris en Arabie saoudite est survenu au terme d’un voyage de deux jours de Macron aux Émirats arabes unis, une fédération de sept émirats de la péninsule arabique.

Après s’être concentré mercredi sur les liens culturels entre la France et les EAU avec l’ouverture du Louvre Abu Dhabi, Macron a visité jeudi une base

Related posts