L
ADING

La France rendra lundi trois peintures du maître flamand m Patinir aux descendants d’une famille juive

JoachiLa France rendra lundi trois peintures du maître flamand m Patinir aux descendants d’une famille juive qui a été forcée de les vendre alors qu’ils fuyaient les nazis.La famille Bromberg s’enfuit d’Allemagne à Paris fin 1938 et fut contrainte de vendre l’année suivante le «Triptyque de la Crucifixion» du XVIe siècle, représentant le Christ en croix, ainsi que plusieurs autres tableaux pour se rendre aux États-Unis via la Suisse. Les peintures seront officiellement remises aux descendants de Herta et Henry Bromberg au musée du Louvre par la ministre française de la Culture, Françoise Nyssen.C’est la deuxième fois en deux ans que l’État français rend l’art spolié à la famille.En 2016, il a remis un autre tableau du 16ème siècle, “Portrait d’un homme”, par un des disciples de l’artiste anversois Joos van Cleve.

Les peintures de Patinir avaient dépéri pendant près de sept décennies non réclamées dans les collections d’état françaises après qu’elles aient été récupérées à Munich après la Seconde Guerre mondiale.Le triptyque avait été acheté à prix cassé après l’occupation allemande de Paris et était destiné au Fuhrermuseum d’Hitler dans sa ville natale de Linz en Autriche, où il voulait construire «le musée idéal».Patinir est considéré comme le père de la peinture de paysage, et a développé le style panoramique qui est devenu une caractéristique de la Renaissance du Nord.La France a intensifié ses efforts pour restituer à ses propriétaires légitimes les objets d’art pillés pendant la Seconde Guerre mondiale, en utilisant des experts en génétique pour essayer de retracer
des familles.”Il n’est plus acceptable d’attendre que les descendants se présentent et de demander la restitution de l’art de leur famille pour qu’on leur rende leur dû”, a déclaré l’ancienne ministre de la Culture, Audrey Azoulay, qui dirige désormais l’UNESCO.

On pense que jusqu’à 100 000 œuvres d’art, et des millions de livres, ont été volés à des Juifs français ou des Juifs qui avaient fui en France avant la guerre allemande.
Occupation.Après la guerre, les Alliés ont retrouvé près de 60 000 œuvres d’art disparues, et la France rend des œuvres aux familles depuis les années 1960, mais seulement 30 ont été remises à 1994.Depuis lors, un effort plus concerté a été mené avec une commission d’experts, d’historiens et d’archivistes dédiée à la résolution du problème depuis 2013.

Related posts