L
ADING

Faits divers :Elle a laissé un mot dans lequel elle disait vouloir rejoindre des copines. Mais elle n’est jamais rentrée

JOURNALIST
GNS – INTERNATIONALE PRESSE ASSOCIATION
http://newsfeedcom.com/
https://en-marche.fr/
http://www.elysee.fr/
https://youtu.be/xDPByW6tUP8
***************************************************
https://www.ouest-france.fr/…/mort-d-angelique-le-glacant-s…

Alors qu’à Wambrechies, commune où habitait Angélique, la population est encore sous le choc, on en sait un peu plus sur les circonstances de l’enlèvement de la jeune fille par son meurtrier présumé.

Elle a laissé un mot dans lequel elle disait vouloir rejoindre des copines. Mais elle n’est jamais rentrée. Portée disparue depuis mercredi, Angélique, adolescente de 13 ans, a finalement été retrouvée morte dans la nuit de samedi à dimanche sur un chemin forestier à Quesnoy-sur-Deûle (Nord).

Rapidement interpellé, un ancien voisin, condamné pour viol en 1996, a « avoué les faits » en garde à vue. « Celui-ci a très rapidement avoué les faits, et a emmené ces enquêteurs » à l’endroit « où il avait abandonné le corps de la jeune fille », a indiqué une source proche de l’enquête.

Garde à vue prolongée

Comment cet homme de 45 ans, père de deux enfants, a-t-il opéré pour convaincre l’adolescente de le suivre ? Selon BFMTV, le quarantenaire a approché Angélique dans un square, vers 16 h mercredi dernier. Et selon France Info citant une autre source, le quadragénaire aurait dit à Angélique qu’il avait chez lui un cadeau pour ses parents. Un présent qu’il souhaitait confier en mains propres à cette dernière. Reconnaissant son ancien voisin et apportant du crédit à la proposition, la jeune fille aurait donc suivi celui qui allait la tuer.

Samedi, en fin de journée, « de nouvelles investigations et des recoupements ont conduit les enquêteurs à placer en garde à vue un homme âgé de 45 ans, habitant de Wambrechies », a hier indiqué le parquet de Lille. La garde à vue du suspect a été prolongée dimanche soir. Ce dernier devrait être déféré devant un juge ce lundi après-midi. Une perquisition a eu lieu à son domicile dimanche.

Quant à l’autopsie du corps d’Angélique, elle devrait être réalisée dans la journée. « Des éléments nous laissent penser qu’il y a eu une asphyxie », indiquaient les enquêteurs ce week-end.

Un homme qu’elle semblait connaître

L’homme de 45 ans, père de deux enfants, chauffeur de bus, était un ancien voisin d’Angélique. « C’est incompréhensible d’avoir un habitant délinquant sexuel et que personne n’avait été mis au courant », a dénoncé Michel Sas, premier adjoint au maire de Wambrechies. Sur le casier judiciaire du suspect interpellé figure « une condamnation datant de 1996 pour des faits commis en 1994, qualifiés de viol avec arme, attentats à la pudeur aggravés et vol avec violence », selon le parquet qui précise que cet homme était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (FIJAIS).

Angélique avait été aperçue pour la dernière fois mercredi à 16 h 30 dans le quartier de l’Agrippin, près de son domicile. « Un jeune garçon l’avait vue partir avec un homme qu’elle semblait connaître », a indiqué le parquet.

  • images :www.ouest-france

Related posts